Café

 2 février 2024

Le café est, en valeur, la première ressource agricole au monde. Il compte deux espèces cultivées : le caféier Arabica (60% de la production) et le caféier Robusta (40%). Le caféier se cultive sous la forme d’un arbre fruitier donnant des cerises jaunes puis rouges à maturité. Après récolte, celles-ci sont séchées et décortiquées : on obtient alors du café vert qui devra être torréfié pour développer son goût avant la vente.

Crédits : © Rodrigo Flores - Licence Unsplash Agrandir la figure 74
Figure 74

Caféier

Le marché mondial du café

La production mondiale de café est dominée par le Brésil qui fournit 3 millions de tonnes de café en moyenne par an sur la période 2012-2021, suivi par le Viet Nam (1,5 millions de tonnes) et par la Colombie (43 000 tonnes). Notons que 70 % de la production provient de petites exploitations familiales de moins de 5 hectares.

Le marché mondial du café compte 25 millions de producteurs et travailleurs . La filière café est concentrées dans les mains d’une poignée d’acteurs qui répondent ainsi à la demande venant des 2 milliards de consommateurs de café dans le monde.

Les enjeux de la filière café en France

La France a importé en moyenne 228 000 tonnes de café vert chaque année sur la période 2012-2021. Le Brésil est le premier exportateur de café vers la France en 2021 : avec 59 000 tonnes de café exportées, le pays représente 26% des importations. Il est talonné par la Belgique qui exporte 57 000 tonnes de café vert vers la France et représente 25% des importations. En France, en 2022, la filière café compte 42 entreprises et représente 3 287 emplois directs.

Le marché a beaucoup grandi ces dernières années avec une explosion des ventes de formats dosettes et capsules, qui sont beaucoup plus rentables pour les fabricants. Cependant, en 20 ans, la part de valeur captée par les pays producteurs (producteurs, intermédiaires et négociants) a diminué d’un tiers.

Le rôle du café dans la déforestation

Avec 11 millions d’hectares cultivés dans plus de 50 pays tropicaux, le café est une culture fortement susceptible d’engendrer de la déforestation. L’UE étant le plus gros importateur de café, elle serait responsable de 44% de la déforestation liée au café. On estime ainsi que 7% de la déforestation importée par l’UE est due au café, soit presque autant que pour le cacao.

Le café durable

Autour de 55% de la production mondiale de café est couverte par un standard qui permet d’améliorer la traçabilité du café. Les quatre principales certifications existantes sont le label biologique, Commerce Equitable, Rainforest Alliance et le Common Code for the Coffee Community (4C).

Les certifications contribuent à rendre la filière café plus équitable et plus durable :
au niveau international, des initiatives globales et européennes (Sustainable Coffee Challenge, Global Coffee Platform, ICO Coffee Public Private, Task Force la fédération européenne du café) visent à transformer les chaînes de valeur afin de mieux prendre en compte les problématiques liées aux enjeux environnementaux et sociaux propres à la filière café.

2
milliards
de personnes consomment du café dans le monde

228 000
tonnes
de café vert sont importées par la France chaque année

25
millions
de personnes travaillent à la production de café dans le monde

Sources :

  • FAOSTAT
  • Commission européenne
  • Syndicat français du café
  • CIRAD
  • Partenariat des déclarations d’Amsterdam (ADP)
  • Le BASIC

Café : en savoir plus